Page d'accueil Dernières Nouvelles Infos sur le Consulat Général Infos sur la circonscription Affaires consulaires Contactez-nous
Le Consul Général
Quelques mots du Consul Général
Infos sur le Consulat Général
Affaires consulaires
Circonscription consulaire
Adresse et horaires d'ouverture
Visa
Légalisation
Coopération économique et commerciale
Infos sur la circonscription
Voyager en Chine
Etudier en Chine
Associations d'Amitiés
Institut Confucius d'Alsace
Grands sujets
La Chine d'aujourd'hui
Années croisées Chine-France
Taiwan
Tibet
Changement climatique
Expo universelle 2010 de Shanghai
Adresses utiles
   Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
Wang Yi préside la première réunion des Ministres des Affaires étrangères de la Chine et des pays insulaires du Pacifique
2021/12/21


Le 21 octobre 2021, la première  réunion des Ministres des Affaires étrangères de la Chine et des pays insulaires  du Pacifique s'est tenue par liaison vidéo. Le Conseiller d'État et Ministre des  Affaires étrangères Wang Yi a présidé la réunion. L'événement a réuni, entre  autres, le Président et Ministre des Affaires étrangères de Kiribati Taneti  Maamau, le Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères des Fidji Josaia  Voreqe Bainimarama, le Premier Ministre des Tonga Pohiva Tuionetoa, le Premier  Ministre et Ministre des Affaires étrangères de Nioué Dalton Tagelagi, le  Ministre des Affaires étrangères de la Papouasie-Nouvelle-Guinée Soroi Eoe, le  Ministre des Affaires étrangères de Vanuatu Marc Ati, le Ministre des Affaires  étrangères des États fédérés de Micronésie Kandhi Elieisar, le Ministre des  Affaires étrangères des Îles Salomon Jeremiah Manele, le représentant de la  Première Ministre et Ministre des Affaires étrangères du Samoa Strickland, et le  Secrétaire général du Forum des îles du Pacifique Henry Puna.

Wang Yi a rappelé qu'en novembre  2018, la rencontre entre le Président Xi Jinping et les dirigeants des pays  insulaires du Pacifique ayant établi des relations diplomatiques avec la Chine  avait été un succès, lors de laquelle ils avaient convenu d'établir un  partenariat stratégique global caractérisé par le respect mutuel et le  développement commun, ce qui avait ouvert une nouvelle ère de la coopération  tous azimuts entre les deux parties. Les relations entre la Chine et les pays  insulaires du Pacifique sont devenues un bel exemple des échanges amicaux, de la  solidarité et de la coopération entre les pays de différentes régions ayant des  tailles et systèmes différents.

Wang Yi a indiqué que la Chine et  les pays insulaires du Pacifique se respectent et se traitent d'égal à égal,  qu'ils partagent heurs et malheurs et relèvent ensemble les défis, qu'ils  poursuivent le bénéfice mutuel, le gagnant-gagnant et un développement commun,  qu'ils se comprennent, font preuve de fraternité et s'inspirent l'un de l'autre,  et que les relations entre les deux parties ne cessent de s'approfondir. La  Chine est prête à travailler avec les pays insulaires du Pacifique pour saisir  les opportunités et coopérer sincèrement afin de forger un partenariat  stratégique global plus étroit.


Premièrement, approfondir les  échanges sur les politiques. Nous devons continuer de se comprendre et de se  soutenir mutuellement sur des questions liées aux intérêts vitaux et aux  préoccupations majeures de part et d'autre, défendre la souveraineté et la  dignité nationale, sauvegarder les droits et intérêts légitimes en matière de  développement, et travailler ensemble pour réaliser le redressement national.  Nous devons établir un mécanisme de réunion régulière des Ministres des Affaires  étrangères de la Chine et des pays insulaires du Pacifique.

Deuxièmement, approfondir la  coopération antiépidémique. La Chine continuera de fournir des vaccins et divers  matériels antiépidémiques aux pays insulaires du Pacifique, mettra en place la  réserve de fournitures d'urgence Chine-États insulaires du Pacifique et versera  des capitaux supplémentaires au « Fonds de coopération anti-COVID-19 Chine-États  insulaires du Pacifique ». Nous devons rejeter conjointement la politisation de  l'épidémie, l'instrumentalisation de la recherche de ses origines et  l'étiquetage du virus, afin d'assurer le bon déroulement de la coopération  internationale antiépidémique.

Troisièmement, favoriser la  reprise économique. Nous devons former une synergie dans le cadre de  l'Initiative pour le Développement Mondial et accélérer la réalisation des  objectifs du Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations  Unies. La Chine restera attachée au concept correct de la justice et des  intérêts, développera une coopération de qualité avec les pays insulaires du  Pacifique dans le cadre de l'Initiative « la Ceinture et la Route », et  continuera de leur fournir des aides économiques et techniques sans aucune  condition politique. Avant la fin de l'année, nous organiserons le Forum sur la  coopération et le développement de la pêche entre la Chine et les pays  insulaires du Pacifique. Nous avons décidé de créer le centre de coopération  Chine-États insulaires du Pacifique pour la réduction de la pauvreté et le  développement afin d'aider les pays insulaires du Pacifique à réaliser à un  rythme accéléré un développement autonome et durable.

Quatrièmement, travailler  ensemble pour relever les défis. La Chine s'engage à mettre en œuvre  l'Accord de Paris de manière complète et efficace et à promouvoir de  nouveaux progrès sur l'adaptation, le financement et d'autres sujets auxquels  s'intéressent les pays en développement. La Chine a décidé de créer le centre de  coopération Chine-États insulaires du Pacifique pour la lutte contre le  changement climatique. Elle soutient l'Initiative « Pacifique bleu » des pays  insulaires, et continuera de financer le Programme régional océanien de  l'environnement. La Chine appelle à adopter une approche ouverte, transparente,  responsable et prudente dans le règlement de la question du traitement de l'eau  contaminée nucléaire issue de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima au  Japon et à s'abstenir d'entamer le rejet de l'eau contaminée dans la mer avant  de parvenir à un consensus avec les parties intéressées.

Cinquièmement, élargir les  échanges humains et culturels. Nous devons renforcer les échanges et la  coopération dans des domaines tels que l'éducation, la culture, la santé et le  sport. La Chine continuera de fournir des bourses d'études gouvernementales aux  pays insulaires, de soutenir le Secrétariat de l'Organisation du tourisme du  Pacifique Sud et de soutenir les provinces et municipalités chinoises dans la  mise en œuvre de plus de projets de coopération qui aident au bien-être  populaire avec les pays insulaires du Pacifique.

Sixièmement, pratiquer le  multilatéralisme. Nous devons faire rayonner les valeurs communes de toute  l'humanité que sont la paix, le développement, l'équité, la justice, la  démocratie et la liberté, défendre ensemble le système international centré sur  l'ONU et l'ordre international basé sur le droit international, et sauvegarder  les intérêts communs des pays en développement. La coopération en matière de  sous-marins nucléaires entre les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie  posera des risques de prolifération nucléaire, portera atteinte au Traité  sur la zone dénucléarisée du Pacifique Sud, entraînera une course aux  armements et compromettra la paix et la stabilité régionales. La Chine entend  conjuguer ses efforts avec ceux des pays insulaires du Pacifique pour  sauvegarder le système international de non-prolifération nucléaire ayant le  Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires comme pierre  angulaire et défendre la zone dénucléarisée du Pacifique Sud.


Wang Yi a souligné que la Chine,  à la lumière de la vision de la construction d'une communauté d'avenir partagé  pour l'humanité, entendait soutenir et aider les pays insulaires à accélérer  leur développement autonome et à réaliser un redressement commun. Tant que nous  sommes solidaires, le partenariat stratégique global entre la Chine et les pays  insulaires du Pacifique accueillera certainement un avenir meilleur et apportera  plus de bénéfices aux peuples des deux parties.

Les représentants des pays  insulaires du Pacifique ont estimé généralement que cette réunion était très  opportune et importante et ont convenu d'institutionnaliser la réunion des  Ministres des Affaires étrangères. Toutes les parties ont remercié la Chine pour  les aides et soutiens désintéressés et à long terme qu'elle avait apportés au  développement des pays insulaires, ont félicité le Parti communiste chinois pour  le centenaire de sa fondation, ont réitéré leur adhésion à la politique d'une  seule Chine et ont exprimé leur soutien à la Chine dans la sauvegarde de ses  propres intérêts vitaux. Toutes les parties ont soutenu l'Initiative pour le  Développement Mondial avancée par le Président Xi Jinping, et exprimé l'espoir  de renforcer les échanges avec la Chine sur les expériences en matière de  gouvernance d'État et d'approfondir la coopération dans le cadre de l'Initiative  « la Ceinture et la Route » afin de porter le partenariat stratégique global  entre les deux parties à un nouveau niveau. Que la Chine a fait des vaccins un  bien public mondial a fait l'objet d'une haute appréciation de toutes les  parties, qui se sont dit prêtes à continuer de travailler avec la Chine pour  renforcer la lutte solidaire contre la COVID-19, intensifier les échanges et la  coordination sur des sujets mondiaux tels que l'adhésion au multilatéralisme et  la lutte contre le changement climatique, et préserver les intérêts communs des  pays en développement.

La réunion a également soulevé la  question du rejet dans la mer de l'eau contaminée nucléaire et y a accordé une  attention, réaffirmant qu'il faut s'engager à défendre le système international  de non-prolifération nucléaire et la zone dénucléarisée du Pacifique Sud.